logo
CROI Hauts de France
photos d'infirmiers dans le header
Actualités
Infirmier libéral en 2022 : 3 évolutions majeures en perspective

Le monde des infirmiers en ville bouge beaucoup ces derniers temps : remboursement des téléconsultations, arrivée du télésoin, émergence des CPTS, promotions des Infirmiers en Pratique Avancée… il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour les illustrer, nous vous proposons de nous projeter dans la vie d’un infirmier libéral en 2022, et de partager les témoignages d’infirmiers déjà engagés dans ces évolutions.


Nous sommes en décembre 2022. Thomas est infirmier libéral. Il est installé depuis cinq ans à Liévin, à côté de Lens, dans un cabinet de 3 infirmiers. L’offre médicale n’est pas suffisante sur ce territoire aux vue des besoins de santé importants et une population relativement âgée. Historiquement cela posait des problèmes, avec de nombreux patients qui n’arrivaient pas à prendre rendez-vous chez leur médecin et se rendaient aux urgences, les médecins n’arrivaient plus à réaliser les consultations au domicile des personnes âgées dépendantes : les infirmiers se retrouvaient à courir après les médecins, même pour avoir un renouvellement simple, et étaient parfois obligés d’appeler le SAMU, alors que la situation ne semblait pas nécessiter une hospitalisation. Depuis quelques années, les professionnels du territoire ont innové pour répondre à ces problématiques.

 

Le cabinet de Thomas fait partie d’un Pôle de Santé regroupant 20 professionnels de santé à Liévin. Il échange au quotidien avec les professionnels de ce Pôle : ils partagent de nombreux patients, et développent des projets en commun (mise en place d’ateliers de prévention dans des écoles et les collèges, téléconsultations, protocoles de prise en charge de patients chroniques...).

Ce Pôle est lui-même intégré à une Communauté Pluriprofessionnelle Territoriale de Santé. Cette CPTS leur a permis de faciliter les relations avec le CH de Lens, de mettre en place une permanence de soins non programmés à l’échelle de l’agglomération lensoise, et de mieux s’organiser pour prendre en charge les patients âgés dépendants.

Pour ces derniers, Thomas a mise en place avec les médecins du territoire des téléconsultations. Depuis le domicile des patients, Thomas est muni d’une simple tablette et d’un stéthoscope connecté, et peut organiser une visioconférence avec le médecin traitant ou des spécialistes du territoire. Cela permet au patient d’éviter des déplacements parfois très compliqués. Pour Thomas, c’est l’opportunité d’avoir une vision précise et globale de la situation médicale de son patient, d’échanger directement avec le médecin, et de continuer à se former.

Enfin, Thomas travaille avec Emilie au sein de la CPTS. Emilie est une infirmière particulière car elle dispose de plus en plus d’autonomie dans sa pratique. Elle a terminé en 2021 sa formation d’Infirmier en Pratique Avancé, spécialisation "pathologies chroniques stabilisées ; prévention et polypathologies courantes en soins primaires".

Les médecins lui adressent des patients chroniques stabilisés afin d’en assurer leur suivi. Elle peut ainsi renouveler l’ordonnance des patients diabétiques stables, prescrire des examens paracliniques nécessaires à la surveillance.

Emilie pratique également le télésoin avec plusieurs de ses patients. Par exemple, elle parle par visioconférence avec deux de ses patients diabétiques, dont l’état est stable, et qui mesurent eux-mêmes leur glycémie. Emilie peut ainsi s’assurer que ses patients n’oublient pas leur suivi et leur prodiguer des conseils, sur la nutrition notamment.

 

Si ces pratiques et notions peuvent paraître encore un peu obscures et éloignées à certains, elles vont progressivement devenir réalité dans les prochains mois.l’avenant 6 signé par l’Union Nationale des caisses d’Assurance Maladie prévoit ces évolutions majeurs de la prise en charge des patients dépendants permettant le déploiement de ces mesures novatrices. Pour vous aider à vous y retrouver, voici quelques définitions, article et témoignages ci-dessous.

CPTS :

Qu’est-ce que c’est ?

Les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé sont des associations qui regroupent les professionnels de santé d’un territoire et définissent un projet de santé. Ce projet doit répondre, entre autres, à certaines problématiques définies au niveau national, par exemple : l’organisation des soins non programmés, la coordination ville-hôpital, la coopération entre médecins et infirmiers pour le maintien à domicile… Plus de 400 projets sont déjà recensés en France.

Témoignage d’un IDEL porteur de projet CPTS :

Séverine D : “Pour moi, la CPTS est avant tout l’opportunité de mieux se connaître entre professionnels du territoire. Parfois on parle à un médecin 1 fois par semaine pendant plusieurs années, sans jamais le rencontrer ! Si on veut pouvoir développer de nouvelles choses ensemble, mieux s’organiser, intégrer les téléconsultations, le préambule est de se connaître et de pouvoir communiquer facilement au quotidien”

Téléconsultation :

Qu’est-ce que c’est ?

La téléconsultation est une consultation à distance impliquant un patient et un médecin. Depuis le 1e janvier 2020, un infirmier libéral peut être rémunéré pour sa participation à une téléconsultation aux côtés du patient (15€ TLD, 12€ TLL, 10€ TLS). Pour plus de détails sur ce sujet, vous pouvez consulter cet article.

Témoignage d’un IDEL participant à des téléconsultations :

Pierre G : “Beaucoup de mes patients dépendants ont du mal à voir leur médecin traitant régulièrement. Certains en viennent même à appeler SOS médecins pour un renouvellement d’ordonnance, alors que leur situation nécessite un suivi dans la durée. En mettant en place des téléconsultations, le patient et ses proches sont soulagés, car ils parlent à leur médecin plus souvent, sans avoir à organiser des déplacements parfois lourds. Moi je suis au cœur de la prise en charge, j’échange directement avec le médecin, l’alerte sur certains sujets et comprends les décisions qu’il prend. Et le médecin peut suivre régulièrement ses patients à domicile, sans que cela lui prenne trop de temps.”

Télésoins :

Qu’est-ce que c’est ?

Les activités de télésoin sont définies par arrêté après avis de la HAS. Les conventions nationales prévoiront la prise en charge par l’Assurance maladie. Cette prise en charge est subordonnée à la réalisation préalable, en présence du patient, d’un premier soin par un auxiliaire médical de la même profession que celle du professionnel assurant le télésoin

Le télésoin est une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication et mettant en rapport un patient avec un infirmier dans l’exercice de ses compétences sans modification du cadre de compétences réglementaires. C’est donc différent de la téléconsultation, dans ce dernier cas c’est le médecin qui est à distance.

Parmi les exemples possibles de télésoin sont cités l’accompagnement par les infirmiers des effets secondaires des chimiothérapies orales.

Le télésoin est une notion introduite dans la loi Ma Santé 2022, mais qui n’est pas encore totalement effective. La Haute Autorité de Santé a été saisie pour définir les conditions de réalisation du télésoin, afin de garantir notamment la qualité et la sécurité des soins.

A noter que le télésoin désignera également un échange entre un patient et d’autres professionnels de santé (pharmacien, kiné, sage-femme par exemple).

IPA :

Qu’est ce que c’est ?

Les infirmiers en pratique avancée diplômés d’état (grade Mater délivré par l’université) disposent de compétences élargies, à l’interface de l’exercice infirmier et de l’exercice médical. Ils suivront avec leur accord des patients confiés par un médecin de l’équipe de soins au sein de laquelle ils exerceront, sur la base d’un protocole d’organisation établi pour préciser les modalités de leur travail en commun.

Dès lors, les infirmiers en pratique avancée auront la responsabilité du suivi régulier des patients pour leurs pathologies et pourront prescrire des examens complémentaires, demander des actes de suivi et de prévention ou encore renouveler ou adapter, si nécessaire, certaines prescriptions médicales.

Cette nouvelle pratique et ces nouvelles compétences bénéficieront d’une reconnaissance en termes de statut et de rémunération, aussi bien dans le cadre de la fonction publique hospitalière qu’au sein des équipes de soins primaires.

2022, c’est demain… alors, saisissons-nous de ces sujets etfaisons évoluer nos pratiques.

Bookmark and Share

Contact

Président

Coordonnées

CROI Hauts de France

Parc du Molinel - Bâtiment D - 1er étage

Allée de la Marque

59 290 Wasquehal

Tél. : 03 62 65 83 21

Mail : hautsdefrance@ordre-infirmiers.fr

Permanences

Secrétariat :

CROI Hauts de France

Parc du Molinel - Bâtiment D - 1er étage

Allée de la Marque

59 290 Wasquehal

Tél. : 03 62 65 83 21

Mail : hautsdefrance@ordre-infirmiers.fr

 

Horaires d'ouverture :

Du lundi au Vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

liens vers l'annuaire

Agenda Tous les rdv

Aucun événement prévu

Accès direct > Conseil National de l'Ordre des Infirmiers

rechercher un conseil